Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Homéopathie 2.0

Maman.....j'ai mal à la gorge, j'arrive pas à avaler 😩

Maman.....j'ai mal à la gorge, j'arrive pas à avaler �

L'angine est une infection de la gorge qui touche tous les ans plus de neuf millions de personnes en France.

Angine rouge, blanche, virale ou bactérienne, un test rapide effectué par le médecin (Strepto Test) permet aujourd'hui de connaître son origine en 5mn.

🤓 80% des angines sont virales et 20% sont bactériennes.

Quand une pathologie est virale ➤ PAS D'ANTIBIOTIQUE

Quand une pathologie est bactérienne ➤ ANTIBIOTIQUE

En attendant de voir votre médecin 🐍pour faire le test, vous pouvez commencer le traitement voire le poursuivre si l'angine s'avère d'origine virale.

☑️ Angine rouge (fond de la gorge rouge) : 5 granules de ces 3 médicaments toutes les 2 heures jusqu'au rendez-vous médical puis espacer les prises selon amélioration.

- BELLADONNA 7CH qui va agir sur fièvre, douleur, gorge rouge et sèche, irradiation aux oreilles.

- APIS MELLIFICA 9CH qui va agir sur le gonflement de la gorge

- PHYTOLLACCA 5CH qui va agir sur la douleur irradiant aux oreilles

L'angine rouge est la plus fréquente.

☑️ Angine blanche (fond de la gorge rouge avec peau blanchâtre sur les amygdales) : 5 granules du médicament toutes les 2 heures puis espacer les prises selon amélioration.

- MERCURIUS SOLUBILIS 9CH

Pour les angines à répétition.

Des solutions de traitement de fond existent. Pour ce faire, vous devez consultez votre médecin homéopathe qui saura déterminer votre type sensible et vous soulager de ce mal récurrent.

En attendant votre rendez-vous chez votre médecin homéopathe, vous pouvez d'ores et déjà prendre MERCURIUS SOLUBILIS 9CH 5 granules tous les jours pour limiter les récidives.

Une angine virale doit disparaitre en une semaine !

🐍 Si les symptômes persistent, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pharmacien.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article