Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Homéopathie 2.0

Douleurs de règles...de l'adolescence à la ménopause

Douleurs de règles...de l'adolescence à la ménopause

Histoire de Fanny

Fanny se plaint chaque mois de douleurs pendant les règles. Il y a des jours où cela lui fait tellement mal qu'elle ne peut pas aller au collège. Elle reste au lit avec une bouillotte sur le ventre, pliée en deux. Plus "ça coule", plus elle a mal ! Si elle se lève, elle a envie de vomir. Elle a mal à la tête et manque de s'évanouir.
Le médecin lui a prescrit des anti-inflammatoires qu'elle doit commencer 1 ou 2 jours avant le début des douleurs et qu'elle doit continuer pendant 2 ou 3 jours pendant les douleurs. C'est important de bien les prendre si elle veut avoir un bon résultat. Si elle ne les prend pas régulièrement, ça ne marchera pas bien. Elle prend aussi du phloroglucinol. Les médicaments la soulagent mais elle a mal à l'estomac à cause des anti-inflammatoires d'autant qu'elle ne mange pas beaucoup.

Mon conseil homéo pour prévenir ses douleurs

elle prend :

* FOLLICULINUM 15CH 1 dose les 8ème et 21ème jour du cycle (le 1er jour du cycle est le 1er jour des règles)

ET
*ACTAEA RACEMOSA 7CH 5 granules chaque matin du 16ème jour du cycle jusqu'au premier jour des règles suivantes (plus ça coule, plus elle a mal)

Les jours où elle a mal elle prend
MAGNESIA PHOSPHORICA 9CH 5 granules matin et soir
COLOCINTHYS 5CH 3 granules au rythme des douleurs.

Elle peut, bien entendu continuer les anti-inflammatoires. Elle les diminuera puis les arrêtera au fur et à mesure que l'homéo prendra le relais. Cela peut prendre quelques mois.
Il faudra qu'elle prenne rendez vous avec son homéopathe qui pourra lui prescrire un médicament de "terrain" qui améliorera l'effet du traitement.

🐍 Si comme Fanny vous avez des douleurs de règles, vous pouvez faire appel à l'homéopathie.
Attention: les douleurs peuvent provenir d'une maladie. Avant d'entamer un traitement, il faut s'assurer auprès du gynécologue qu'il n'y a rien de grave.

Mamans, encouragez vos jeunes filles à consulter. Rassurez-les, le médecin n'a pas toujours besoin de faire un examen gynécologique la première fois et le secret médical est de rigueur. N'insistez pas pour l'accompagner et pour connaitre tout le contenu de l'entretien. Sachez aussi qu'une pilule peut être une solution à ces douleurs, même sans "petit copain"!

Ah, j'allais oublier, il semblerais que le mode d'alimentation influe sur ces douleurs. Je vous recommande donc le régime méditerranéen.

Quésaco?

Huile, d'olive et de colza, fruits et légumes en abondance, céreales complètes, graines, poisson, eau et vin...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article